Identifiant ou mot de passe oublié ?
Des-France

Demain, c'est l'ENDOmarch !
Prochainement, les attestations fiscales

N°110 - 23 mars 2018

Si cette newsletter ne s'affiche pas correctement, retrouvez-la en cliquant ici.

Demain, venez nous voir sur notre stand,
venez marcher avec nous !


Parmi les participants : Anne Levadou, le Pr Tournaire...





Les femmes exposées in utero au DES ont un risque doublé d'endométriose.

Pour la 2ème année, Réseau D.E.S. France participera à cette marche,
organisée par les associations
ENDOmind France et
Mon Endométriose Ma Souffrance.


Vous aussi, inscrivez-vous !

Rendez-vous sur le site dédié
en cliquant ici.




Vous pouvez également participer en nous aidant à accueillir, à renseigner, sur notre stand !


Contactez-nous pour en savoir plus.






Attestations fiscales et adhésions



Les attestations fiscales pour les sommes versées durant l'année 2017 ont été postées à leurs destinataires.
Si vous n'avez pas reçu la vôtre, n'hésitez pas à contacter notre trésorier !



Sans vous, nous ne sommes rien !

Nous existons pour vous et grâce à vous...
...grâce à votre soutien financier, et déjà par le renouvellement de votre cotisation.


Agréée par le Ministère des affaires sociales et de la santé, notre association représente la diversité des personnes touchées par le DES. Nos adhérents sont majoritairement des "filles DES", mais également des mères, des pères, des fils, des proches (conjoints, sœurs...) ou simplement des personnes concernées par le sujet (médecins, journalistes...).

Si vous êtes attachés à votre association, si vous voulez qu'elle poursuive sa mission, réadhérez dès aujourd'hui et faites adhérer des personnes de connaissance que vous savez touchées par le DES...
Votre adhésion renforce également notre poids auprès des organismes publics.

Merci !




Et pour plus d'information...
Notre site www.des-france.org


Pour nous contacter, cliquez ici.
(Ce message vous a été envoyé d'une adresse qui ne peut recevoir de courriel. Merci de ne pas y répondre.)


Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter, cliquez ici et envoyez.

>> Retour à la page précédente